Gaya

La créatrice

La Créatrice

Fille en étant femme, femme en étant mère, Céline Rivet (alias Garnazelle) est à l’image de Gaya, libre, sauvage et solaire.

Une enfance entre Paris et la Sologne lui léguera un caractère à la fois vif et rêveur, presque bohème.  

Un père épris d’Art, qui consacra toute sa vie à la quête infinie du « Beau » et qui, comme un témoin, transmettra cette flamme à sa fille.

Une mère, douce, dévouée aux autres, lui insufflera un tempérament généreux.

Après des études de gemmologie, c’est dans le commerce du diamant que commence sa carrière professionnelle. De visites en visites chez les joailliers de la place Vendôme et dans les meilleurs ateliers, elle découvre l’intérieur de la création joaillière et le précieux savoir-faire français. Mais Céline Rivet est avant tout une artiste, aux idées foisonnantes qui, pour s’exprimer, a besoin de créer. Sa passion pour les gemmes la conduira à Anvers, en Inde, aux Etats-Unis et à Madagascar. A travers ses voyages, elle rencontre les marchands de pierres et aiguise son œil, fascinée par les couleurs, les formes et les histoires qu’une pierre peut raconter.

En 2002, elle fonde la Maison Garnazelle. Son inspiration lui vient des tableaux d’art ancien et moderne, de la nature, des pierres elles-mêmes et surtout de ses propres émotions, qu’elle synthétise de manière innée pour créer des pièces dans un style unique. Son travail s’attache à défendre le savoir-faire français et à diffuser sa propre conception du luxe. C’est une création en particulier qui lancera le début de sa reconnaissance : la bague « Boule d’Amour ». « Sa forme m’est apparue dans un songe » vous dira-t-elle. Depuis, les granules d’or situées sur chacune de ses pièces sont sa signature.  Suivront d’autres créations iconiques, comme la bague « Pour Toujours », des pièces plus excentriques comme la bague « Crazy Frog », ou encore des pièces exceptionnelles comme le collier « Fée des bois »

Après plus de 15 années de création pour la Maison Garnazelle, Céline Rivet ressent le besoin d’élargir son expression. Elle imagine alors une nouvelle marque de joaillerie lyrique, des bijoux colorés, frais, légers et élégants. Créatrice fortement ancrée dans son époque et dotée d’une sensibilité aiguë, elle crée la marque Gaya comme un vecteur de l’amour universel, rendant hommage aux femmes libres souhaitant vivre leur quotidien dans la lumière.